Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 22:32

Julio Cabrera
samedi 16 janvier 2010 (10h48)

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article96998

Je suis envahi par la rage et la honte, Haïti petit pays des caraïbes, la « punition de dieu »? Oui, peut être, pour avoir été le premier pays noir indépendant au monde, mais à quel prix ! Même encore maintenant, ils le payent assez cher. Pour vouloir leur indépendance, ils ont du « négocier avec le diable », déclaration du pasteur évangéliste Pat Robertson qui disait aussi que l’on devait tuer Chavez, entre beaucoup d’autres stupidités. Et comme dit le Tango « ahora vendran caras extranias, con sus limosnas de alivio a mi consuelo », avant, ses gueules, on ne les voyait pas, ils ne savaient même pas que c’était le pays le plus pauvre au monde. Christine Lagarde, dans un grand élan de générosité, « supprime » la dette d’Haïti, 4 millions d’euros. Et en plus, elle va dire au Venezuela, grand créditeur d’Haïti, de faire la même chose ! Selon elle, Chavez attend son appel ! Le Venezuela aide Haïti depuis bien longtemps, et ce n’est certainement pas un coup de fil de Sarko qui va provoquer un élan de solidarité supplémentaire de ce pays. On envoie aussi des avions avec des équipements pour sauver des vies humaines, mais d’abord on va s’occuper de nos ressortissants et après, quant il sera trop tard, on s’occupera des Haïtiens. Quelle générosité ! Des milliers d’enfants sont ensevelis dans les ruines, mais cela peut attendre ! La mort arrivera certainement avant nous, et elle fera son boulot à notre place.

La France a pillé ce pays et les Haïtiens ont du payer en or, leur indépendance. Mais si on devait leur rendre le produit de ces vols, on devrait « vendre la Tour Eiffel » en pièces détachées et beaucoup d’autres symboles, la bastille inclus. Mais au contraire, on reçoit les Duvalier, ici, chez nous, criminels de guerre, Génocides, ils sont là, et bien là, mais personne ne se souvient. A grand renfort de publicité, les Etats Unis envoient des millions de dollars, des milliers d’hommes. Bravo ! Ils ont l’habitude, il y a quelques années, ils ont fait la même chose, mais pour envahir le pays. Aristide était un président trop gênant pour eux, « On va vous apprendre la DEMOCRATIE », ont-ils dit ! Voilà le résultat : un régime corrompu et aucune volonté de sortir le pays de la misère, tandis que tous les scientifiques prévoyaient un tremblement de terre de grande ampleur, personne n’a pris les choses au sérieux, ça ne rapporte rien ! Les avions partent en grand nombre avec des médecins, assez bien défrayés, mais solidaires quand même, et c’est bien. Cuba, juste à coté, le fait depuis bien longtemps. Ils sont 400 médecins fournis gratuitement par l’état cubain ; ils étaient là avant, pendant et après, encore en plus grand nombre, mais « les Castro » ceux ne sont que des dictateurs. On pleure, mais en fait, on se réjouit d’autant de générosité, on se lave les mains, c’est tellement plus confortable. On ne parle même pas des pays progressistes d’Amérique latine qui ont été là en première ligne, malgré les différences idéologiques, pour ce peuple, pour leur lutte, pour la dignité des êtres humains. Que c’est difficile de croire aux bonnes paroles des Obama, Sarkozy et autres. Seule leur pub les intéresse ! Honte à ses monstres, honte à leur infinie pauvreté humaine, ils seront, tôt ou tard, jetés aux poubelles de l’humanité et de l’histoire. On ne parle même pas du pays qui aide Haïti avec la plus grande générosité, malgré leurs moyens Cuba. Avec des moyens dérisoires, ils sont là, ils étaient là avant, mais eux aussi ont subi les foudres du capitalisme, les foudres des gens qui ne pensent pas comme eux. Le blocus est là et bien là et malgré cela, ils aident un peuple sans défense, puisque nous, on les a laissé tomber. Quand l’homme brillera par sa générosité, il sera enfin libre et honnête.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans Revue de Presse