Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 14:44

Le président Hugo Chavez a officialisé, mardi à Brasilia, l’entrée de son pays au sein du marché commun du sud de l’Amérique, un bloc au fort potentiel économique et commercial.

Le Mercosur agrandit son format. Le Venezuela a rejoint officiellement, mardi, le marché commun du cône sud de l’Amérique, lui permettant, selon le président, Hugo Chavez, de « récupérer des décennies de retard ». L’entrée dans le Mercosur de ce pays disposant des plus importantes réserves de pétrole au monde a été approuvée après la suspension du Paraguay, après le coup d’État institutionnel ayant entraîné la destitution du président Fernando Lugo, le 22 juin dernier. Le Sénat du Paraguay bloquait l’intégration du Venezuela depuis 2006.

Lors d’un sommet extraordinaire à Brasilia, Hugo 
Chavez a été accueilli à bras ouverts par les président(e) s des pays membres : Dilma Rousseff (Brésil), Cristina Kirchner (Argentine) et José Mujica (Uruguay). Pour la présidente brésilienne, le Mercosur constitue désormais « la cinquième économie mondiale », tandis que son homologue argentine considère ce bloc renforcé comme un nouveau « pôle de pouvoir ». Pour sa part, Chavez s’est déclaré « très intéressé » par la perspective de « sortir du modèle pétrolier ». Il y voit une opportunité pour développer l’agriculture, l’industrie et le tourisme dans son pays. 
« Le Mercosur, a-t-il dit, représente sans aucun doute la plus grande locomotive existante pour préserver notre indépendance et accélérer notre développement global. »

Avec le Venezuela, le PIB du Mercosur va représenter plus de 80 % de la richesse produite sur le continent sud-américain pour une population de 270 millions de personnes (70 % de la population de l’Amérique du Sud). Peu avant son adhésion, Caracas a signé avec le Brésil un accord portant sur l’achat de 20 avions commerciaux au constructeur brésilien Embraer d’une valeur de 900 millions de dollars, et s’est engagé à poursuivre son partenariat avec la compagnie pétrolière argentine YPF, révélant le fort potentiel d’échanges entre 
les pays composant ce marché commun du Sud.

Bernard Duraud

http://www.humanite.fr/monde/le-venezuela-donne-de-la-dimension-au-mercosur-501815

lire aussi http://venezuelainfos.wordpress.com/2012/08/02/le-venezuela-et-lamerique-du-sud-la-fin-de-deux-cents-ans-de-solitude/

Partager cet article

Repost 0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans Le Venezuela