Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 09:59

La Coordination de défense de la Révolution cubaine,
et le Comité pour la libération  des Cinq Cubains priso
nniers politiques aux Etats-Unis

Vous invitent
à une rencontre exceptionnelle

Avec le journaliste cubano-américain, Directeur de la revue Areito digital, Fondateur de la Brigade Antonio Maceo

Membre du Comité international pour la libération des Cinq aux Etats-Unis

Andrés Gómez, Un homme d’honneur

Le jeudi 29 octobre à 19h 30

94 rue Jean Pierre Timbaud Paris – 11ème

Métro Couronnes ou Parmentier

Andrés Gomez est un Cubain résident aux Etats-Unis qui a consacré sa vie à lutter contre les agressions terroristes organisées contre Cuba par des groupes mafieux cubano-américains, installés dans le sud de la Floride , avec la bénédiction et le soutien matériel et financier du gouvernement nord-américain.

Il a livré bataille dans un milieu extrêmement violent, la ville de Miami, où des assassins notoires comme Posada Carriles et Orlando Bosch sont en liberté et où les Cinq Cubains qui combattaient ces terroristes ont été arrêtés et condamnés à des peines de prisons sans précédent.

Fondateur de la Brigade Antonio Maceo, il a travaillé sans relâche à défendre la souveraineté, la l’indépendance et le processus révolutionnaire cubain, dans le même lieu où ses ennemis régnaient en toute impunité par la menace et les assassinats.

Le 19 décembre 2007, il écrivait:

«  La Brigade Antonio Maceo vient de fêter ses trente ans de travail au sein de l’émigration cubaine. Trente ans de dure bataille contre les forces politiques représentant le pire de l’humanité – ceux-là mêmes qui dirigent la contre-révolution cubaine– et qui sont animés des sentiments les plus réactionnaires, violents et immoraux sur l’individu, la société et la vie en général.

[…] C’est le 21 décembre 1977 qu’un groupe de 55 jeunes Cubains, nous sommes revenus à la terre qui nous avait vus naître, après avoir quitté Cuba, enfants, avec nos familles qui refusaient le processus révolutionnaire cubain, dans les années 60 et 70.

Venez nombreux pour en savoir plus sur la mafia cubano-américaine et son engagement aux côtés des forces les plus extrémistes de la droite étasunienne, la solidarité avec Cuba aux Etats-Unis, le silence honteux de la presse nord-américaine sur le procès des Cinq…

Partager cet article

Repost0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans Activités