Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 15:16
Du journalisme français comme expression de la lutte des classes au courage d’affronter la dictature médiatique
 En France, tandis qu’un gouvernement de droite détruit l’une après l’autre les conquêtes sociales, depuis les droits à la retraite à la rémunération des heures supplémentaires, et que tombent dans la pauvreté de plus en plus de personnes , la crainte d’une révolte sociale généralisée pousse les médias à renoncer à leur apparente neutralité pour occuper leur position de classe.
Des présentateurs-étoiles tels que Nicolas Demorand, Audrey Pulvar, David Pujadas, etc.. se montrent de plus en plus méprisants, ironiques ou agressifs envers les lutteurs sociaux et politiques dès que ceux-ci osent proposer une rupture avec le libre marché ou avec sa variante social-démocrate, ou à présenter une autre image du monde.

En guise d’échantillons voici deux exemples récents liées au contexte intérieur en France :

1 - Un document vidéo extraordinaire, archive indispensable pour ceux qui enseigneront un jour ce que fut le "journalisme” comme expression de la lutte de classes en France au debut du troisième millénaire : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/melenchon-a-demorand-remballez-vos-grands-airs-de-mepris_950320.html

 

2 – Une analyse de même importance publiée par le site ACRIMED :

Les indignations sélectives de Audrey Pulvar 22/12/2010 – Ou comment la journaliste de France Inter sermonne un délégué syndical.

Sur le plan international, l’appareil idéologico-médiatique français poursuit le même objectif d’isoler les peuples et d’anéantir tout espoir d’alternatives. Exemple parmi les plus anciens, celui de la révolution cubaine. Pour 95 % des politiciens de gauche et 100 % des médias de masse Cuba est une dictadure. Refuser de baisser la tête face à la propagande en vigueur depuis cinquante ans est un acte de grand courage, que beaucoup considèreraient comme un suicide politique.

Ce qui donne tout son prix à cette brève :



París, 5 janvier 2001 (PL) Le président du Parti de Gauche (PG) de France, Jean-Luc Mélenchon, a défendu aujourd’hui le modèle cubain et a exigé de respecter son indépendance et sa souveraineté, tout en dénonçant le blocus maintenu par les États-Unis.



Lors d’une interview à la radio nationale France Inter, Mélenchon a souligné que dans le contexte latino-américain, Cuba est actuellement une référence indiscutable, qui fait partie de tous les organismes régionaux.

Dans sa réponse aux questions des journalistes de la radio, Mélenchon qui est aussi député européen, a souligné que toute analyse de la réalité cubaine doit considérer la lamentable hostilité de Washington et plus de 50 ans d’enfermement économique de l’île.



"Systématiquement tous les ans l’Assemblée Générale des Nations Unies vote une résolution de condamnation de l’embargo, et chaque année les États-Unis s’en moquent et leurs alliés tolèrent cette attitude", a-t-il commenté.

Le dirigeant politique, ex-sénateur du Parti Socialiste dont il s’est séparé il y a près de deux ans a noté qu’alors qu’on garde le silence sur le dossier des cinqs lutteurs antiterroristes cubains, le Parlement Européen a couronné trois fois des “dissidents”.

"Quand vous (la presse française) parlerez des cinq cubains qui purgent de longues peines dans les prisons nord-américaines pour avoir empêché des actes terroristes, quand vous analyserez le blocus, alors peut-être accepterai-je de discuter du socialisme cubain avec vous" a-t-il ajouté.

Fuente : Prensa Latina et/ft

http://www.larevolucionvive.org.ve/spip.php?article1397&lang=es

 

Voir aussi : 29.01.2010. Le député européen Jean-Luc Mélenchon dénonce la déstabilisation menée par le "Parti de la Presse et de l’Argent" au Venezuela et en Bolivie 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans Le venin de la désinformation