Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 20:10

11 août 2008

     Evo Morales  : 

 
« Ce triomphe est celui 

      de tous  les   Révolutionnaires »


    Hugo Chavez :  «  La souveraineté du peuple
   est la  seule
  autorité légitime de nos nations »



       



A  Paris     Le MRAP salue la victoire de la démocratie et appelle  à                     renforcer  la solidarité avec le peuple bolivien

Malgré un climat de tension extrême, les multiples tentatives de déstabilisation, les menaces de sécession, les provocations et les violences racistes perpétrées depuis des mois par l'extrême droite  qui appelait à  «battre l'Indien»  et qui, surtout,  n'acceptait pas les réformes entreprises, la démocratie a triomphé ce dimanche 10 août en Bolivie.

Pour la première fois dans l'histoire de la Bolivie, les plus hautes autorités de l'État, notamment le Président et le Vice-président, ont remis  en jeu leur mandat, par la convocation de référendums révocatoires. C'est la réponse démocratique à ceux qui veulent conduirela Bolivie sur la voie de la violence.

Le peuple bolivien a répondu dans le calme et la dignité en votant massivement. En reconduisant avec plus de 61% des voix le Président Evo Morales (soit près de 8% de plus que lors de son élection en 2006), il a
réaffirmé sans aucune ambiguïté son choix pour l'avenir de la Bolivie. Le résultat de ce référendum est avant tout une confirmation de la volonté d'unité de la Bolivie contre ceux qui menacent de faire sécession,  de la détermination de poursuivre les réformes engagées dans le but d'imposer une répartition équitable des richesses (jusqu'alors aux mains d'une minorité) ainsi que la réaffirmation des droits des peuples autochtones et l'urgente nécessité de faire reculer le racisme.

Ces réformes constituent  une véritable rupture dans un pays marqué jusqu'alors par l'héritage raciste du colonialisme et par la domination d'une oligarchie soutenue par le grand patronat international.

La bataille est loin d'être terminée ; il faudra encore au peuple bolivien beaucoup de clairvoyance et d'efforts, peut être de sacrifices d'autant que les enjeux ne concernent pas seulement la Bolivie mais toute l'Amérique Latine et les peuples qui aspirent à un monde plus juste délivré de la misère et du racisme.

Dans ce combat, le MRAP réaffirme son entière solidarité avec le peuple bolivien et  la voie qu'il s'est choisie. Il reprend à son compte l'appel lancé par Madame Danielle Mitterrand  et d'autres personnalités
à défendre la jeune démocratie bolivienne.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans Amérique Latine