Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 10:17

Hugo est un salaud (c’est pas en France qu’on verrait ça !)

dimanche, 8 juin 2008 | par Sébastien Fontenelle

 

Le régime du président Hugo Chavez prend décidément des allures de tyrannie policière. C’est Le Monde qui le dit et ça doit (forcément) être vrai, parce que Le Monde est, comme on sait, un journal de référence - où chaque mot, par conséquent, est (longuement) pesé. Le Monde affirme ainsi, dans son édition d’aujourd’hui, que le président « Hugo Chavez impose une loi obligeant les Vénézuéliens à collaborer avec les services secrets ».

On lit ça, on est pris d’effroi, et on se rassure en se disant que c’est pas en France qu’on verrait ça, Dieu merci.

Que dit cette loi qui « tente d’imposer » au Venezuela « des pratiques policières ordinairement en vigueur dans les Etats autoritaires » ? Que dit cette « loi Gestapo » qui vise à "transformer tout citoyen en un délateur potentiel" ? Cette loi « contraint toute personne, entreprise ou organisation, quels que soient sa nationalité ou son statut, à collaborer, si besoin, avec les services de renseignement » - et « les récalcitrants risquent jusqu’à quatre ans de prison ».

Fichtre.

C’est pas en France qu’on verrait ça - n’en déplaise au journaliste Guillaume Dasquié, placé en garde à vue en décembre 2007 pour avoir publié des morceaux de pièces confidentielles de la DGSE, et que des barbouzes ont pressuré pour lui faire dire qui lui avait transmis ces documents, et qui, pour n’avoir pas collaboré avec les services de renseignement, a finalement écopé d’une mise en examen pour « détention de documents ayant le caractère d’un secret de la défense nationale ».

Autre exemple - autre preuve, d’après Le Monde - que le président Hugo Chavez est un natural born caudillo : désormais, « la publication d’informations considérées comme confidentielles ou secrètes entraîne », au Venezuela, « des responsabilités civiles, pénales ou administratives ».

Et là encore : c’est pas en France qu’on verrait ça.

N’en déplaise au camarade Guillaume Dasquié, mis en examen, aussi, pour « divulgation de documents ayant le caractère d’un secret de la défense nationale » : une infraction passible, au pays de Sarkozy, non de quatre ans de prison, comme dans la triste « loi Gestapo » du président Hugo Chavez, mais bien plutôt de cinq ans d’incarcération.

Enfin, et c’est pour Le Monde la mère de toutes les preuves de la brutalité mussolinienne du président Hugo Chavez : la même loi autorise « les services à agir sans ordre judiciaire, notamment en matière d’écoute téléphonique et à utiliser des "preuves secrètes", "dans l’intérêt stratégique national ».

Encore un fois : c’est pas en France qu’on verrait çà - n’est-ce pas ?

Sauf, bien sûr, dans les cas, nombreux, où des écoutes téléphoniques « administratives » sont faites sans ordre judiciaire. Et dans le cas, évidemment, où de vaillants juges antiterroristes assomment des « Français de Guantanamo » de « preuves secrètes » issues des fichiers de la DST…

On l’aura compris : dans la vraie vie, le Venezuela du président Chavez vient de se doter d’une loi qui le met, pour ces matières, (presque) au niveau de la France du président Sarkozy - et qui, naturellement, est une plaisanterie pour cour de récré de maternelle, au regard de la (très) liberticide scélératesse du « PATRIOT Act » étatsunien.

Mais du point de vue du Monde, ce n’est manifestement pas la même chose, et en effet il y a une différence de poids : c’est que jamais ce respectable journal de référence n’a dénoncé, en France, « des pratiques policières ordinairement en vigueur dans les Etats autoritaires », ou des « lois Gestapo » destinées à « transformer tout citoyen en un délateur potentiel. »

Et que, bien sûr, jamais Le Monde n’aurait osé un titre aussi impertinent que : « Nicolas Sarkozy maintient des lois obligeant les Français à collaborer avec les services secrets ».

Nicolas est sympa, Hugo est un salaud : le monde, vu par Le Monde, est d’une simplicité qui émeut…
link

http://www.bakchich.info/article4046.html 

Partager cet article

Repost0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans Le venin de la désinformation