Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 08:44

CARACAS ACCUSE

VIOLATION DE SON ESPACE AERIEN

ET INCURSION  SUR SON TERRITOIRE

Le Venezuela accuse les Etats-Unis d'avoir violé son espace aérien et dénonce une provocation ourdie avec la Colombie. L'ambassadeur américain à Caracas a été convoqué pour en rendre compte, a indiqué le ministre vénézuélien des Affaires étrangères.

A Washington, le département d'Etat a assuré que des explications seraient apportées. "Nous respectons la souveraineté du Venezuela, et je suis convaincu que nous allons examiner ces allégations et y apporter une réponse", a déclaré le porte-parole Sean McCormack.

Un  avion de l'US Navy s'est aventuré samedi 17 mai près de deux îles vénézuéliennes des Caraïbes situées à environ 200 kilomètres de Caracas. Le pays dispose d'une base militaire sur l'une de ces îles, La Orchila, où se trouve également une résidence présidentielle. Le Venezuela n'autorise qu'à ses appareils militaires le survol de La Orchila, où le président Hugo Chavez a été brièvement détenu en 2002 lors d'une tentative de coup d'Etat.

Le pilote de l'appareil américain, contacté par radio, a alors annoncé qu'il rebroussait chemin vers l'île de Curaçao, ancienne colonie néerlandaise utilisée par les Etats-Unis pour des vols d'entraînement.

Le ministère des Affaires étrangères du Venezuela a  adressé à la Colombie une protestation officielle dénonçant  la violation de la frontière commune par une force militaire colombienne de 60 hommes. dans l’Etat vénézuélien d’Apure, sud-ouest du Venezuela, ce samedi 17 mai.

Cette incursion es une  provocation commise  au moment où le Venezuela Gouvernement  dénonce la politique belliciste du Gouvernement colombien qui cherche délibérément à déstabiliser la région .

Le ministre vénézuélien de la Communication a par ailleurs disqualifié les déclarations du secrétaire général d’Interpol, Ronald Noble, au sujet des ordinateurs que les autorités colombiennes disent avoir saisi le 1er mars en territoire équatorien, au cours d’une autre incursion illégale de leurs troupes.

A propos de l’affaire dite « des ordinateurs des FARC » qui, selon le gouvernement colombien, prouveraient que le Venezuela finance cette organisation colombienne de guérilla, le ministre vénézuélien a indiqué que le rapport établi par les experts d’Interpol contredit les déclarations de son secrétaire général, qui allaient dans le sens de la thèse officielle colombienne.

Le rapport des experts d’Interpol qui ont analysé les ordinateurs signale en effet, dans sa conclusion 2b, que « L’accès aux données contenues dans les huit pièces à conviction (…) n’a pas été effectué conformément aux principes reconnus au niveau international en matière de traitement des éléments de preuve électroniques par les services chargés de l’application de la loi ».

http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6674

http://www.vtv.gob.ve/detalle.php?id=4927&s=2


 

Partager cet article

Repost0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans La Revolution Bolivarienne