Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 10:56
                                              
La Face cachée de Reporters sans frontières
undefinedDe la CIA aux faucons du Pentagone 
 
Voici, détaillés dans ces pages, les fréquentations douteuses, les financements honteux, les hargnes sélectives, les indulgences infondées, les tentatives de dissimulations, les manipulations des chiffres, les mensonges réitérés de Reporters sans frontières, le tout au service d’une cause sans rapport avec les objectifs affichés. Observons son ardeur au travail contre les pays pauvres que l’Occident veut soumettre et son silence face aux concentrations économiques dans les médias des pays riches. Notons sa mansuétude envers les « bavures » de l’US Army, ses « oublis » dans la comptabilisation de journalistes qui en sont victimes.
Ce livre dévoile les paravents de la CIA qui alimentent RSF en dollars : le Center for a Free Cuba et la National Endowment for Democracy (NED) via l’United States Agency for International Development (USAID).
Et il n’y a pas qu’eux : l’Open Society Institute du milliardaire et magnat international de la presse George Soros, ami personnel de Bush, qui s’agite partout où peut être mis en place un gouvernement pro états-unien, fait partie aussi des généreux financiers de RSF.
Alors, RSF ??? Association humanitaire ou bras médiatique européen de la CIA et des faucons du Pentagone ?
Ecrivain et cyberjournaliste, ex-référent littéraire d’Attac-France, Maxime Vivas (prix Roger Vailland 1997) a publié sept livres (romans, polars, humour, essai), des nouvelles et des centaines d’articles traduits en plusieurs langues sur des dizaines de sites Internet. Il écrit également pour la presse quotidienne et assure chaque semaine une chronique
littéraire sur Radio Mon Païs à Toulouse.
Il a notamment écrit deux recueils (collectifs) de nouvelles publiés suite à la catastrophe d’AZF :
Toulouse, sang pour sang (Le Corbeau, 2001) et AZF, Toulouse sang dessus dessous (Loubatières, 2001). Il a également participé à l’ouvrage avec Danielle Bleitrach et Victor Dedaj à l’ouvrage Les États-Unis de mal empire (Aden, 2005)
http://www.atheles.org/aden/lafacecacheedereporterssansfrontieres
                                  

Partager cet article

Repost0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans LIVRES