Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 19:30

par Romain Migus

Je vous écrits au travers de ces nombreux sites webs qui publient une information alternative aux rouleaux compresseurs idéologiques comme le journal qui vous emploie. Je sais que vous lisez attentivement ces sources d'informations. Non pas que vous aimiez leur ligne éditorial généralement de gauche, mais pour vous faire une idée de la situation politique réelle en Amérique du Sud. 
Cher Mr. Paranagua, vous étiez donc à Caracas ces derniers temps. Je crois qu'il est temps de rentrer à Paris. Il me semble que l'éloignement de la ville lumière vous ait fait perdre vos repères ; que l'excitation de votre mission au Venezuela vous ait fait oublié les lois de mon pays, les règles qui garantissent le bien commun dans notre société. J'ai donc une série de questions en tant que citoyen français, respectant les lois de la République. 
Cher Mr. Paranagua, dans l'édition du Monde du 28 mai 2007, vous écrivez "les opposants [au non-renouvellement de la concession de RCTV] ont mobilisé plusieurs milliers de personnes face au Conseil national des télécommunications, où des heurts avec la police ont fait une dizaine de blessés". Passons sur le fait qu'il n'y avait que quelques centaines de manifestants (sur 6 millions d'habitants que compte Caracas), en revanche il me parait opportun de signaler que la dizaine de blessés se trouve toute dans le camps des forces de l'ordre. Un policier a même été grièvement blessé par balle. Mr Paranagua, qu'est-ce qu'il se passerait en France si un manifestant sortait son revolver pour tirer sur un CRS ? A combien d'années de prison serait-il condamné ?
Au Venezuela, cette personne est aujourd'hui en liberté. Et j'ose espérer que si la justice venait à la condamner un jour, vous ne prêteriez pas votre plume pour défendre un "prisonnier politique de plus" dans ce drôle de régime dictatorial qu'est le Venezuela. 
Cher Mr. Paranagua, que se serait-il passé, en France, si trois semaines avant les dernières élections présidentielles, un leader du Parti Socialiste aurait déclaré sur TF1 à une heure de grande écoute "le 6 mai prochain, le Peuple doit aller voter. Durant la nuit, le Ministère de l'Intérieur  va annoncer la victoire de Sarkozy quelques soient les résultats. Le 4, Ségolène Royal…On verra d'ailleurs qui est vraiment Ségolène Royal…elle doit prendre la tête des protestations de rue contre la fraude. (…) elle doit faire la Révolution orange " ? Vous pensez que le candidat et, par la suite, le président de la République, Nicolas Sarkozy, n'aurait pas traîné devant les tribunaux le leader du parti d'opposition et la chaîne qui lui a servi de support pour lancer un tel message ?
Au Venezuela, cette déclaration a été faite par le journaliste Rafael Poleo sur la chaîne Globovision. Jugez par vous vous-même : 
è suivre   http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=48990

Partager cet article

Repost0
Published by Cercle Bolivarien de Paris - dans Le venin de la désinformation