Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre



VIDEO
Vea el documental
"Los Guerreros del Arcoiris"
Cooperativa Humana/YVKE Mundial
aporrea.org/internacionales/n113165.html

Recherche

20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 14:44

L'ex-premier ministre espagnol José Luis Rodríguez Zapatero a affirmé vendredi que la position de certains Gouvernements comme celui des Etats-Unis et la position de l'Union Européenne de « désapprouver » les élections présidentielles au Venezuela avant qu'elles n'aient lieu est une « absurdité » et une marque d'irresponsabilité envers le peuple du pays et son avenir.

« C'est très sérieux, d'un point de vue démocratique, désapprouver des élections avant qu'elles n'aient lieu est une absurdité, » a affirmé Rodríguez Zapatero lors d'une conférence de presse qu'il a donnée après une réunion avec le Président Nicolás Maduro au Palais de Miraflores, diffusée par Venezolana de Televisión.

Il a reconnu éprouver « une certaine colère à cause de ce qui est en jeu. C'est très sérieux, qu'on dise à un pays, ces élections ne sont pas utiles, elles ne valent rien, avant qu'elles n'aient lieu. C'est une marque d'irresponsabilité envers l'avenir d'un peuple, pour sa paix. »

« Que des décisions si importantes (comme discréditer le processus électoral avant qu'il n'ait lieu comme l'a fait l'Union Européenne) aient été prises avec si peu d'éléments de jugement me fait peur. Cela a été un discrédit préventif des élections, une action préventive, c'est toujours un échec, » a assuré Rodríguez Zapatero qui est au Venezuela en tant qu'observateur international des prochaines élections.

Il a souligné que la directeur du Conseil National Electoral (CNE), Luis Emilio Rondón, nous a dit que les conditions des élections sont les mêmes que celles des élections de 2015. Le représentant de l'opposition nous l'a dit. »

Zapatero s'est interrogé sur les préjugés de l'Union Européenne envers le Venezuela : « Pourquoi l'Union Européenne discute avec l'Iran ? Pourquoi est-elle partisane d'une solution diplomatique et pacifique avec l'Iran ? Mais pourquoi a-t-elle agi ainsi avec le Venezuela ? Ce n'est pas raisonnable, ce n'est pas facile à expliquer. »

« Je crois que l'Union Européenne doit redevenir une puissance régionale qui donne la priorité au dialogue et à la paix (…) Je crois que l'Amérique Latine attend de l'Union Européenne qu'elle parie sur le dialogue, » et il a pris comme exemple Cuba : « Après tout ce que nous avons entendu sur Cuba, maintenant, changement total de situation, maintenant, il est très facile de discuter avec Cuba, (l'attitude envers le Venezuela) est un grand mystère, » a-t-il déclaré.

A son avis, il y a un préjugé « installé » contre le Venezuela, « la vie et l'expérience politique consistent à bannir les préjugés et à connaître la vérité par soi-même. »

« Celui qui dit avant de l'avoir vécu que les conditions ne sont pas réunies pour des élections au Venezuela ou est un devin ou a des préjugés, » a-t-il dit et il a ajouté que si le Gouvernement Bolivarien vouait frauder, il n'aurait pas invité le monde entier à observer les élections. « Sauf l'Organisation des Etats Américains (OEA), on a invité le monde entier à vivre le processus électoral. L'Union Européenne, l'ONU, n'ont pas d'experts pour vérifier un processus électoral ? Bien sûr qu'elles en ont mais nous sommes partis d'un grand préjugé, ce sont des dogmes et cela conduit au fanatisme et au désastre. »

Il a signalé, pour conclure, qu'il faut « venir sur le terrain » et ne pas déclarer de façon irresponsable le processus électoral invalide avant qu'il ne se produise. « Nous sommes face à une absurdité évidente. »

T/Ana Maneiro

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

source en espagnol :

http://www.correodelorinoco.gob.ve/punto-de-vista-democratico-desautorizar-elecciones-antes-celebren-absurdo/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/05/venezuela-d-un-point-de-vue-democratique-desapprouver-des-election

 

Partager cet article

Repost0
Published by Correo del Orinoco - dans Le venin de la désinformation